cookieChoices = {} En-robée: Le début de la queue d'une tournure

vendredi 10 août 2012

Le début de la queue d'une tournure

Bon présentation du projet nécessaire sans quoi vous vous demanderez ce qui ne tourne pas rond dans cette création farfelue.

Tout commence par une sortie avec certains membres du Ministère des Modes (association de gens costumés) à Disneyland Paris en octobre dernier. Ce jour-là nous étions costumés de manière à être coordonnés avec les décors de Main Street, c'est à dire Belle époque.
Et en parcourant Frontierland je me suis rendue compte que j'aimerais beaucoup y retourner l'année d'après en tournure pour correspondre à cette partie du parc.
Le déclic a été cette affiche:
En fait j'ai un peu réfléchi au sujet et j'ai commencé à fouiller les bases de collections de costumes pour chercher des exemples de tournures "américaines". Je me suis aussi rendue compte que mélanger far west et femme ne faisait pas bon ménage aux alentours de 1870 ou 1880. En réalité les femmes vivant dans ce que les américains appellent l'Old West étaient des immigrantes en quête de fortune et de terre qui accompagnaient leurs époux ou de jeunes aventurières en quête de liberté...en tout cas rien qui ne porte tournure et robe habillée. Donc il fallait se tourner vers un autre genre de femmes. Seules des femmes fortunées pouvaient se payer le luxe d'avoir riche corsets, jupons, tournures, traînes.... Celles que l'afflux d'hommes faisaient réussir: prostituées, cocottes, tenancières de bordel ou de saloon... 
Des amatrices de tissus chamarrés et de robes de mauvais goûts pouvant afficher leur réussite.

Je me suis donc plongée avec délice dans les tournures américaines de mauvais goût. Attention mauvais goût ne veut pas dire de mauvaise coupe ou de mauvaise facture, au contraire. Leurs robes devaient être parfaites dans leur forme mais clinquantes et tape à l'oeil. 
J'ai réuni quelques exemples sur Pinterest mais en voilà un qui m'a beaucoup inspiré: http://www.metmuseum.org/Collections/search-the-collections/80096175?rpp=60&pg=1&ft=dress%2c+afternoon&when=A.D.+1800-1900&pos=51

Cette robe est très belle mais les associations de couleurs me paraissent redoutables et c'est ce qui marche pour ce projet. 

Je me suis donc jetée sur un taffetas synthétique (on a dit tape à l'oeil, il faut que ça brille et que ça résiste à une possible sortie Disney !) rouge caméléon qui peut paraître orange. 
Et j'ai monté une jupe à traîne, à volant et à fronce agrémenté d'un ruban et de nœuds rouges. Pour le côté pratique j'ai prévu un système de retroussage de la traîne car l'an passé je m'étais fait copieusement marché sur la traîne à certaines sorties avec public et j'ai bien compris la leçon une fois mon tissu bien déchiré... 
Je porte aussi un jupon-tournure assez large comme ça se faisait au début de la période des tournures. 

Je n'ai préparé que la jupe pour le moment et je ne porte ni corset ni corsage approprié. A noter aussi que je m'attendais à avoir un c** énorme mais en réalité pas plus que d'ordinaire... ;-) presque déçue !



Traîne retroussée maintenant:

Et puis la photo bêtisier pour faire plaisir à mon photographe bénévole:
Bilan: elle est un peu trop longues mais j'étais pieds-nus et ça clinque, ça clinque et ça m'amuse beaucoup !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire