cookieChoices = {} En-robée: un post du jeudi

jeudi 18 octobre 2012

un post du jeudi

Alors en hommage à Green Martha (son blog est en lien de lecture à droite)... un post pour vous montrer ce qui se passe depuis quelques jours chez moi.
Je travaille donc sur un projet de robe-redingote du XVIIIe; mon tissu n'est pas histo puisqu'il est mélangé synthétique...en même temps que celui qui n'a jamais utilisé un truc mélangé....hein !
En revanche la doublure est constituée d'un vieux drap d'autrefois bien raide et bien chaud (redingote = quand même tenue d'hiver).
Alors j'ai commencé par le dos que je voulais plisser à la main avec du fil violet contrastant. Merci à mon fer à repasser qui m'a bien aidée.

Ah oui ! petite coquetterie: j'avais le verni assorti ;-) 



 Ensuite j'ai monté la première couche de doublure du dos avec le ruban qui va accueillir les baleines en acier. J'aime que mes dos soient de vraies cuirasses. Et je bâti avec le fameux dos montré précédemment en attendant de recouvrir la partie baleinée par une troisième couche de lin-coton blanc.



 Et puis on prépare la doublure des parties de devant; on assemble tantôt définitivement, tantôt pour batir seulement.
Je rattache la doublure des côté à celle du dos avec un point qui seras invisible (ou presque).
 Et enfin je m'attaque à un autre problème important. J'ai un souci avec mes épaules: l'une est beaucoup plus basse que l'autre, d'ailleurs sur mon mannequin cela se voit. Jusqu'à présent je combattais le phénomène et veillait à avoir deux côtés strictement identiques. Cependant à ma dernière sortie costumée j'ai eu très mal aux épaules; ma brassière et ma robe empire comprimaient douloureusement l'épaule la plus haute et j'avais vraiment du mal à le supporter. Alors j'ai essayé sur ce projet de me laisser une possibilité d'ajuster les épaules pour voir. Alors j'ai ajouté une pièce entre le dos et le devant que j'ai bâtie et essayée sur moi jusqu'à ce que les deux partie du décolleté tombent parfaitement l'une en face de l'autre et vous constaterez que le résultats est presque effrayant j'ai vraiment une pièce plus longue que l'autre. J'espère qu'en faisant ainsi la robe ne sera pas inconfortable.











Sur cette photo c'est flagrant, les pièces du devant qui ne sont pas encore baleinées sont parfaitement identiques et pour qu'elles tombent "en face" il faut environ 6cm de plus sur une de mes épaules.


2 commentaires:

  1. Oh tiens, mais toi aussi tu connais les joies de la scoliose ! J'ai eu le même problème que toi pour ma... robe de mariée (la loose... heureusement j'avais une robe de back-up !). Que j'avais patronnée soigneusement symétrique... en me basant sur l'épaule gauche, la droite étant largement plus haute maintenant. Si ça se voit trop il y a peut-être moyen de "tricher" un peu visuellement en remontant très légèrement le décolleté du côté le plus long ? voire en laissant plus d'aisance du côté le plus court ? (je n'ai pas re-eu le souci depuis le mariage (en 2009), pas que l'épaule soit redescendue, ceci dit... ptet que c'est plus problématique sur les costumes empire, pour une raison qui m'échappe ?)

    RépondreSupprimer
  2. Oui c'est assez flagrant sur moi mais ce n'est pas douloureux; j'ai déjà les épaules très tombantes (nécessité de reprendre presque toutes les coutures d'épaules) et l'une plus basse que l'autre; j'avais bien remarqué que les corsage à décolleté large ne tenait jamais sur moi mais depuis que je couds je vois nettement le souci et effectivement c'est douloureux sur les robes empire en particulier; je pense que les épaules projetées sont problématiques mais aussi parce que s'une une robe empire c'est le seul point d'ancrage les plis ne reposant pas sur la taille naturelle et les hanches... d'où la compression sur l'épaule qui supporte le poids. Enfin je pense en effet tricher, je vais recouvrir la doublure avec des pièces symétrique dessus, comme ça ça sera invisible vu de l'extérieur...

    RépondreSupprimer