cookieChoices = {} En-robée: En bleu et blanc

jeudi 21 mars 2013

En bleu et blanc

Et un petit post du jeudi, parce que ça faisait longtemps et parce que cette petite sortie "carnaval" m'a remotivée et m'a redonné mon rythme "normal", ou peut-être seulement que je vais un peu mieux, les maladies diverses et variées me laissent souffler quelques jours... Bref aujourd'hui de petits ajustements pour mon anglaise rouge et un gros chantier lancé, l'open-robe de printemps.

Pour commencer du rembourrage, après avoir testé les paniers (deux tailles différentes) et les coussinets sous la robe (aperçus à l'intérieur d'Anglaises ou d'open-robe) je ne suis toujours pas satisfaite du rendu de mon arrière-train. Entre temps j'avais attentivement regardé les expérimentations menées par Kendra: ici
Cela m'a donné l'idée de tenter une nouvelle forme de rembourrage, alors allez hop: un vieux drap, un vieil oreiller et du ruban de sergé. Et quelques jours plus tard me voilà avec un nouveau "cul"...Dites, vous aimez mon cul ? 

J'ai posé le sergé entre les deux épaisseur pour renforcer la couture de taille sur laquelle le poids des jupes devrait tirer. 

Quelques plis subsistent, preuve que je n'ai pas très bien coupé ! Shame on me !
Ensuite j'ai cousu au point de surjet bords à bords (repliés au fur et à mesure) la plus grande partie du coussin. 


Ici je tente de vous montre le point de surjet double qui consiste à faire un point de chausson, on forme des petites croix pour que chaque point soit doublé...bon là ça tire un peu sur le tissu car j'ai serré le point un peu fort. 

Après rembourrage voilà ce que ça donne, essai sous jupes ce week-end. J'ai volontairement moins rempli les deux casiers du centre car ce n'est pas à cet endroit là que j'ai le plus besoin de volume, en ayant naturellement assez ;-) 

Deuxième petit travail, la confection à la main d'un petit tablier en batiste blanche. J'ai absolument tenu à avoir de petites vagues sur le bas et sur les côtés...du coup vous me voyer arriver...non ? FESTON! Et hop trois soirées de broderie pour ce tout petit bord. 



Ce feston est honorable pour une première fois et pour un tissu si fin, par contre en regard de quelques festons anciens ou vintage que j'ai, c'est scandaleux !! Gros et peu serré...mais je suis une fille moderne qui n'a pas appris tout cela depuis l'âge de huit ans...je reste satisfaite de l'effet.

Un petit ourlet main roulotté, le plus fin possible pour finir d'arriver en haut. 

La ceinture en V comme cela se faisait beaucoup sur les jupons aussi.
Et la ceinture montée à la main avec un ourlet invisible au point de chausson, très fin car j'ai pu utiliser la lisère du tissu sur l'envers. 

Et aujourd'hui j'ai coupé les pièces de mon Open-robe, ou mantua. 

Mon inspiration: une mantua du XVIIIe siècle d'origine anglaise ou holandaise, comme celles-ci; avec un dos en fourreau: 

Date: 1740–60 Culture: British Medium: silk Dimensions: Length at CB: 52 in. (132.1 cm) Credit Line: Brooklyn Museum Costume Collection at The Metropolitan Museum of Art, Gift of the Brooklyn Museum, 2009; H. Randolph Lever Fund, MET. 


Place of origin:Great Britain, UK (madeDate:1760-1769 (made) 1740-1749 (hand woven)
Artist/Maker:Unknown (production)
Materials and Techniques:Silk, lined with linen, hand woven and hand sewn
Given by Mrs H. H. Fraser
Gallery location:In Storage Victoria and Albert Museum

J'avais déjà cela en tête lorsque j'ai confectionné mon anglaise rouge mais je n'avais pas encore assez de connaissances pour la réaliser correctement. 

Et pour le tissu, c'est du coton assez raide aux imprimés bleus provençaux; je voulais imiter ainsi ce genre de petites indiennes: 


Dress
Date: 1797–98 Culture: French Medium: Cotton Dimensions: a) L. at center back: 10 in. (25.4 cm) b) L. at center back: 35 1/2 in. (90.2 cm) MET

Entre temps on a aussi eu un poste très éclairant (en plus d'explications de vive-voix pour moi) de la part d'Heileen: ici


J'ai utilisé un patron également, ça aide quand on se lance dans ce genre d'exploit ;-)





Ici j'ai donc monté puis cousu le dos sur la doublure du corsage, j'ai bien galéré (on peut le dire) sur les plis car si je suivais le patron (extrêmement mal fait à ce point de vue) je n'obtenais pas du tout des plis plus serré à la taille mais rigoureusement inverses. Après deux montages en suivant scrupuleusement le patron j'ai envoyé valser tout ça et j'ai monté comme on m'avait montré en tentant par tâtonnements de trouver la forme acceptable.
Je n'ai pas réussi à donner les courbes comme je le voulais, mes plis sont droits mais on les bonnes proportions alors je suis déjà satisfaite. En plus je crois que mon tissu était un peu raide donc peu propice aux courbes, comme le dit Kendra (Démodé Couture) il faut écouter son tissu: ici.
Et j'ai cousu à petits points lancés à environ 1cm des plis pour les fixer. Et voilà...











En attendant la blouse et la veste de crinoline attendent sagement. J'attends la livraison de petits boutons "histo" pour la blouse et de pouvoir faire un grand essayage pour régler la position des boutons de la veste.
Pour le moment je m'en vais réparer une petite échappée de baleine dans mon anglaise rouge et modifier le système de retroussage pour me conformer aux usages des bergères frivoles qui remontaient haut leurs jupes...

5 commentaires:

  1. J'adore ton cul. Je vais me faire le même :-)

    Sinon, j'aime aussi beaucoup ton tablier festonné (je ne vois pas ce que tu reproches à ton feston d'ailleurs) et j'ai hâte de voir la suite du projet mantua.

    RépondreSupprimer
  2. En photo le feston rend très bien et me paraît très régulier. Je me suis bien galérée (et c'est vraiment peu de le dire) quand j'ai tenté le feston sur ma modestie brodée, et la régularité, je l'ai perdue en chemin.
    Tout cela augure de bien jolies choses...

    PS : Je ne vois pas du tout comment on fait un ourlet roulotté (message subliminal pour un tuto ;-) )

    RépondreSupprimer
  3. Merci les filles ! Pour le cul, on verra ce que ça donne avec la jupe dessus, je vais aussu confectionner un panier unique pour voir ce que ça donne un de ces jours.
    L'ourlet roulotté, c'est tout simple, on plie très finement au fur et à mesure qu'on coud avec la qui ne coud pas et on fixe avec de très petits points de chaussons.
    Et pour le feston,je vous montre avec le zoom la comparaison avec un feston vintage bientôt,vous verrez nettement la différence.

    RépondreSupprimer
  4. J'ai me votre cul! Je suis heureux que mes experimentations est utiliser!

    RépondreSupprimer
  5. Merci Kendra, vos expérimentations étaient très intéressantes et utiles. Je montrerai le résultat par la suite mais c'était déjà très confortable et le volume était très bien.

    RépondreSupprimer