cookieChoices = {} En-robée: en-robées (layette inside)

mercredi 21 janvier 2015

en-robées (layette inside)

Salut, longtemps que je n'avais pas donné de mes nouvelles; j'ai au moins deux tenues de retard qui ont servi pour la danse histo; je n'oublies pas, je vais essayer de vous les présenter bientôt. La grossesse m'a transformée en baleine léthargique qui a terriblement la flemme de se mettre dans des sous-vêtements d'époques et des robes assorties... Néanmoins si vous êtes curieux vous les apercevrez sur le blog de mon association: valdatours.blogspot.fr

En attendant voici quelques nouvelles perso: je termine gentiment mon septième mois de grossesse au chaud chez moi car ma fille se blottit très bas en moi ce qui provoque quelques symptômes physiques gênants pour conduire, marcher, danser, se tenir à un bureau.... et ce qui pourrait si je continuais au même rythme nous amener à nous rencontrer beaucoup plus tôt que prévu.
En conséquence j'essaie de me reposer (j'y suis,de fait, vite obligée) et de continuer à sortir un peu quand même.
C'était donc le bon moment pour commencer à coudre quelques petites robes. J'en ai aussi presque finie une pour moi mais honnêtement je ne sais pas si c'est la robe ou moi (je veux dire le changement rapide de silhouette, tout ça, tout ça) mais j'ai du mal à l'aimer et à la terminer, alors je ne montre pas pour le moment.

Sachant cela vous avez trente secondes pour fuir si les robes-layette ne font pas frémir vos ovaires ou si vous vous sentez opressée par le plaisir que je vais montrer à coudre ces modèles-réduits ;-)
Blague à part je ne prône pas l'obligation de bonheur ou de la couturière à fabriquer le fameux trousseau de naissance. Je ne sais pas moi-même qu'elle sera ma réaction à l'arrivée de ma fille; ce que je sais pour le moment c'est que c'est vraiment amusant et jouissif pour moi de coudre des petites robes.
D'abord parce que ça permet d'utiliser à bon escient des chutes de tissus dont je ne savais pas quoi faire et que je ne voulais pas jeter car j'ai un amour immodéré pour mes tissus. Et des chutes, moi, avec ma grande taille, j'en ai souvent... en plus ça permet aussi d'utiliser des tissus, des couleurs, des rubans qu'on oserait, nous, adultes, pas porter.
Enfin, même en s'appliquant c'est hyper-plus-vite-fait que lorsque je couds pour moi (oui je sais certaines cousent des robes en un jour, mais en grande taille et avec un bon niveau de finition, pour moi c'est IMPOSSIBLE). Même pour un bébé, là il me faut au moins trois ou quatre après-midi (du temps d'une femme enceinte).

Trève de blabla entrons dans le vif du sujet; d'abord le patron... ben là à part à vous débrouiller, je ne saurais vous aider; j'ai fouiné partout; j'en ai déniché quelques uns mais celui que j'ai testé, bien écrit layette; propose des tailles qui me semblent bien plus proche du 1 an que du 1 mois... donc j'ai récupéré un patron d'après le trousseau fabriqué par ma grand-mère pour ma mère et après, improvisation !!
Ensuite le tissu.........ah (soupir d'amour) !
C'est le tissu que j'ai utilisé pour ma robe secrète... laissez-moi vous expliquer.

J'ai quatre obssessions-amours-irrationnels pour les tissus, dans l'ordre:
1. le coton imprimé
2. l'imprimé cachemire (toutes couleurs)
3. les carreaux de couleurs
4. le liberty, les fleurs
et chez nos amis d'Indigotex (qui sont en maintenance, j'espère que le site va réouvrir un jour) il y a quelques mois j'ai déniché le tissu magique qui réunissait mes trois premiers critères....

Première robe en taille naissance-1 mois, taille haute, boutons... tout simple.
Bon ben vous vous tordrez la tête bloger refuse de me mettre cette image dans le bon sens... 

 Le dos boutonné et avec la petite ceinture à nouer.

devant la ceinture est fixée et cache la couture de jonction entre corsage et jupe.

Là juste pour vous montrer que je suis toujours une catastrophe en boutonnieres.. 

Et puis l'envers parce que je m'applique particulièrement, un bébé ça a la peau plutôt fragile....


Une mini-machine électrique me permet de border les coutures par un petit point zigzag... et monter les manches, même à la main sur du tout petit comme ça, c'est un défi, croyez-moi ! 

Voilà pour la première et maintenant la seconde en taille 3 mois et ma 4e obsession (qui n'est pas que la mienne, j'ai pu le constater avec amusement à certains cadeaux qu'on m'a offerts! ) :



fermeture presque invisible ! je progresse... 

bon, en fait je me suis juste rappelée que j'avais des pressions et que c'est quand même plus facile à enfiler à un truc qui remue...

Et comme d'habitude, l'envers du décor. 





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire